QUELQUES INFOS SUR LES FUTURS PROTAGONISTES DE NOTRE PROCHAINE FERIA.

Nous commençons avec quelque retard par un compte rendu des novillos de LA QUINTA à LAS VENTAS le 27 Mai dernier..

BONNE PRESTATION DE FRANCISCO DE MANUEL


Dans son ensemble le lot de bonne présentation et d'une noblesse satisfaisante permit aux novilleros de s'exprimer à divers degré. Le deuxième présentant plus de mobilité.

Angel Gimenez reçoit son premier adversaire (Chaparrito N° 33 Cardeño né en 0ctobre 2015 d'un poids de 534 Kg) par une belle entame élégante avec genoux à terre par la suite se produira une chute du piquero, l'animal s'employant au dernier tiers surtout sur la corne droite, permettant ainsi de bonnes séquences sans toutefois constituer en ensemble bien construit. Bajonazo (estocade basse). Silence.

Le quatrième (Soberbio N° 32 Cardeño né en Octobre 2015 515 Kg) a été mal piqué et ne permit pas grand chose au piéton en s'avérant compliqué au dernier tiers, pas très franc dans ses charges. Conclusion difficile avec les aciers. Silence.


André Lagravere " El Galo" faisait sa présentation à Madrid. Son adversaire initial présente une certaine mobilité et permet des cites à distance. Les derrotes (coups de tête) sont difficiles à canaliser surtout sur la corne gauche. Les longs pechos (passes de poitrine) bien templés (harmonisation de l'étoffe à la charge de l'animal) laissent toutefois les spectateurs sur leur faim. Deux lames tendidas (horizontales). Silence.

Le cinquième (Soquero N° 50 Cardeño né en Octobre 2015 514 Kg) a été mal piqué il gardera la tête haute, en humiliant un peu plus au dernier tiers.Le novillero a eu du mal à s'accorder avec son opposant malgré le désir de bien faire. Silence.


Francisco de Manuel (Collejito N° 39 Cardeño né en Octobre 2015 504 Kg) s'illustre à la cape par de belles véroniques profondes et templées va s'avérer compliqué au cours de la lidia en obligeant d'abréger vu le peu de possibilités offertes. Salut Le sixième (Orejisano N° 14 né en Décembre 2015 519 Kg)permettra une belle réception à la cape prolongée par une faéna ambidextre de bonne facture un peu contrariée par le manque d'entrera (engagement) du bicho (animal) noble certes mais manquant de race. Salut après lame en place.


Une constante à souligner : Tous les novillos sont partis du centre de la piste. Trois ont été applaudi à l'arrastre (sortie tirée par les mules). Pas mal de vent soufflant en rafales.


Jean DELBOSC




0 vue
  • Black Facebook Icon