Rechercher
  • carcassonneaficion@gmail.com

Episode 4

Dans l’épisode précédent nous avons évoqué un des vestiges de la mosquée almohade de Séville : le Patio de los Naranjos et sa Puerta del Perdón. Aujourd’hui nous commençons à parler du deuxième élément conservé de la mosquée almohade : l’ancien minaret, la Giralda. Plusieurs livraisons seront consacrées à ce monument exceptionnel de l’art universel.

La Giralda est le monument-symbole de Séville comme la tour Eiffel l’est de Paris. C’est l’ancien minaret de la mosquée almohade. Elle est due à l’architecte Ahmed Ben Baso qui l’a édifiée en 14 ans de 1184 à 1198.






Illustration : La Giralda vue de l’est


D’une hauteur de 97,50 mètres aujourd’hui elle mesurait 82 m à l’origine. De plan carré, elle mesure 13,61 m de côté au sol. Dans ses fondations ont été réutilisés des pierres issues de monuments romains mais le reste de la construction est en brique.

Il s’agit en fait de deux tours encastrées l’une dans l’autre. Celle du centre, de plan carré également, est d’un format plus réduit que la tour extérieure. Elle est occupée sur cinq niveaux par une série de salles superposées dans lesquelles sont exposées à ce jour quelques œuvres d’art musulman.





Illustration : Giralda. Vue d’une salle de la tour intérieure Giralda : ancienne porte exposée dans une des salles de la tour intérieure de la Giralda


Entre ces deux tours, l’architecte a construit non un escalier mais une rampe à pente douce de 35 paliers permettant d’accéder au sommet d’où le muezzin lançait l’appel à la prière. Certains prétendent que Ben Baso a placé une rampe pour permettre au muezzin de monter à dos de mule au sommet du minaret.

A suivre

22 vues
  • Black Facebook Icon