ISTRES 16 JUIN 2019 11H DU MATIN

Nous poursuivons en collant à l'actualité par cette novillada piquée mettant en présence des novillos de Jalabert Frères et six novilleros parmi lesquels pas moins de trois futurs Caracassonnais (Maxime Solera-Carlos Olsina et Alfonso Ortiz)


Pour cette novillada matinale les arènes du Palio ont enregistré un petit tiers d'entrée. Temps agréable avec une légère brise). Maxime Solera ouvre les débats avec Cantinero N° 137 né en Mars 2016 Castaño, accueilli par deux largas de rodillas (cape tenu à une main virevoltant au dessus de la tête et à genoux) au centre de la piste. Brindis à l'assistance. Entame de faena genoux à terre toujours au centre accompagnée par la musique, le bicho venant bien de loin, avec des séries meilleures à gauche délivrées main basse grâce à l'humiliation de l'animal bouche fermée, qui manque de relief et de transmission envers le public froid. Final dans les cornes avec circulaires inversées. Un pinchazo (La main ne lache pas l'épée) et le novillo est couché rapidement au second envoi. Une oreille.


Cristian Perez (Requila N° 139 né en Mars 2016 colorado) reception par une larga le long des planches. Le Novillo s'emploie sur l'unique pique et par la suite vient de loin nous sommes gratifiés de quites par Saltilleras (passe de face en tenant l'étoffe dans le dos). Le désir de triomphe est affirmé malgré deux volteretas ( petite voltige dans les airs). Epée en place avec effet rapide. Une oreille.


Carlos Olsina (Paquito N° 112 né en Octobre 2015 negro) s'est montré en nets progrès en ayant gommé son impétuosité précédemment affichée. Les séries sont de bonne facture sur les deux cornes, le tout délivré avec sérénité et temple approprié. Final de faena par bernardinas (muleta dans le dos le bicho passant sous le bâtonnet). Pinchazo et deuxième entrée à matar a cuerpo limpio ( la muleta jetée à terre avec la seule épée). Le descabello ( épée avec une petite croix) vient ternir sa méritoire prestation. Applaudissements.


Hector Gutierrez (Artisano N° 116 né en Novembre 2016 Colorado) vera son adversaire mal piqué en deux temps. L'entame de faena soignée et suave ne connaitra pas de retentissement sur l'assistance. Final à genoux. Une épée entière. Une oreille avec pétition de la seconde.


Alfonso Ortiz (Vaquero N° 125 né en Novembre 2015 Négro) n'a pas justifié son classement de leader de l'escalafon de la temporada passée. Herite d'un novillo playero (larges cornes ouvertes)

et de surcroit le plus agé. Réception stylée et appliquée Sur la corne gauche il donne des coups de tête qui empêchent l'enchainement de séries. Une épée entière et basse. Applaudissements.


El Rafi ( Cortisano N° 138 né en Novembre 2015 Négro) touche le plus faible de la matinée.

Bien appliqué au début, il livre des quites par chicuélinas (passe de cape le torero s'enroulant dans celle-ci au passage de l'animal).Début agenouillé au centre démontrant des signes de faiblesse, donc absence d'émotion. Une épée entière et tombée.


Remarques générales : 1/ Une seule et unique(sic) pique (mono-vara)

2/ Musique mise trop vite et systématique.


RESULTAT: Cristian Perez Remporte le trophée de la meilleure estocade. Le prix du triomphateur ( un contrat à la monumental de Mexico) est obtenu par Hector Guttierez qu'il a reçu le soir en ouverture de la corrida charra (Mexicaine)

Jean DELBOSC


0 vue
  • Black Facebook Icon