Rechercher
  • carcassonneaficion@gmail.com

Episode 6

Dans l’épisode précédent nous avons vu les modifications subies par la Giralda au cours des siècles. Aujourd’hui disons un mot du Giraldillo, la statue qui se trouve au sommet de la Giralda

Le Giraldillo se trouve au sommet de la Giralda depuis 1568. Cette statue de bronze de 3,50 m de haut pèse 1,2 tonne. Œuvre de Bartolomé Morel et de Hernán Ruiz, elle est installée sur une boule de bronze et s’inspire incontestablement de divers modèles romains. Elle représente la Foi. Son vaste étendard, lorsqu’il prend le vent, lui permet de jouer le rôle de girouette ce qui a donné son nom à la tour.

Une copie est aujourd’hui installée dans le patio précédant la porte de Saint-Christophe sur le flanc sud de la cathédrale. Voir ci-dessous.


Cette image de la Foi tient dans sa main droite un étendard surmonté d’une croix et dans sa main gauche une palme. Elle porte un casque ceint d’une couronne fleurdelysée. Elle est vêtue de draperies délicates qui s’envolent dans le bas du corps.

Installer une statue de ce poids au sommet d’une tour relève de la prouesse et ce genre de réalisation n’était pas fréquent au xvie siècle. On en connaît cependant deux exemples conservés dans notre Midi.

A Toulouse une statue représentant Dame Tholose datant de 1550 — donc contemporaine du Giraldillo — avait été commandée par les capitouls de la ville pour être placée au sommet de la tour des archives de la Maison Commune. Transformée en une statue de la victoire, elle fut posée au xixe s au sommet de la colonne de la place Dupuy. Elle est aujourd’hui remplacée par un moulage. L’original se trouve au musée des Augustins. Plus modeste que le Giraldillo, elle ne mesure qu’1,87 m et elle a perdu les attributs qu’elle tenait dans ses mains. Sa poitrine est dénudée. Les plissés de ses vêtements sont d’une qualité réelle.

En Arles a été placé au sommet de la tour de l’horloge en 1555 (on remarquera la contemporanéité avec les statues similaires de Séville et de Toulouse) une statue masculine d’1,60 m de haut connue sous le nom de l’Homme de bronze. Le personnage tient dans sa main un étendard faisant girouette, porte un casque, une armure de légionnaire romain et un bouclier en forme de cuir découpé timbré d’un lion.

Comme le Giraldillo et Dame Tholose, les modèles de cette statue se réfèrent à la sculpture de l’antiquité. Concédons que le Giraldillo par sa taille, la grâce et la justesse de ses formes, ses propriétés stylistiques et son état de conservation est d’une qualité supérieure aux deux statues de la France méridionale.



17 vues
  • Black Facebook Icon