EPISODE 29

L’ALCAZAR DE SÉVILLE (1)

L’alcazar de Séville est un de monuments les plus prestigieux d’Espagne, classé par l’UNESCO comme patrimoine mondial de l’humanité en 1987. Palais fortifié, il fut sans cesse occupé et modifié par les souverains qui s’y succédèrent. Ainsi on y trouve des éléments de différentes époques s’échelonnant du Xe au XVIIIe s : travaux de la période califale (976-1002), des almohades (1147-1236), de l’époque gothique par les premiers rois chrétiens ayant reconquis la ville (1252-1284), de style mudéjar par Pierre Ier le Cruel (1356-1366) de Charles Quint et Philippe II à la Renaissance (1540-1572), enfin travaux de la période baroque (1755).

On peut voir sur le plan ci-dessous l’implantation de ces différents éléments en se référant à la légende qui l’accompagne et en se remémorant que l’enceinte qui protège l’alcazar est majoritairement due aux almohades.


1) Porte du Lion (restes romains. 2) Salle de Justice (époque mudéjar) et cour des Stucs (époques califale et almohade). 3) Cour de la Vénerie (restes almohades). 4) Salon de l’Amiral et maison du Commerce (Renaissance). 5) Palais mudéjar ou de Pierre Ier. 6) Palais gothique. 7) Bassin de Mercure. 8) Jardins. 9) Vestibule baroque. 10) Patio de las banderas.

Notre visite de l’alcazar se fera dans l’ordre chronologique des constructions successives sans suivre un itinéraire strict de salle en salle. Ainsi nous parlerons d’abord du n° 1 du plan, puis des n° 2, 3, 6, 5, 4, 7, 9 et 8.

De l’époque romaine subsistent des éléments de la porte du Lion dont une partie des murs romains ont été conservés. Ils sont aujourd’hui couverts d’un enduit rouge qui ne permet pas d’apprécier l’appareil.


Porte du Lion bâtie en utilisant des restes de constructions romaines

De l’époque califale, période la plus brillante de la présence musulmane en Espagne, subsistent très peu d’éléments. Ils se trouvent dans la cour des stucs (patio del yeso). Ce patio de forme rectangulaire fut rebâti par les almohades autour d’une citerne mais il a conservé des éléments de la période califale dûs au vizir Al Mansour (976-1002) qui l’avait fait construire selon les formes usitées à l’époque par les califes omeyyades Abd al Rhaman III et Al Hakam II au palais de Medinat az Zahara près de Cordoue et à la grande mosquée de cette ville.

Il s’agit de trois arcs outrepassés surmontés d’oculi de forme outrepassée également. Les claveaux des arcs sont alternativement en saillie et en retrait les uns par rapport aux autres, procédé initié à la mosquée de Cordoue dès le VIIIe siècle. Cette alternance est une interprétation d’un autre genre de l’alternance bicolore de brique et pierre usitée dans les arcs les plus anciens de la mosquée de Cordoue. Ces trois arcs sont à peu près les seuls éléments subsistant à l’alcazar de l’époque califale.




66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Black Facebook Icon